Comment s’engager dans le numérique responsable ? Il me paraît important – voire nécessaire – de présenter les associations ou ONG qui luttent chaque jour pour un numérique plus responsable. Ce sont ces acteurs qui ouvrent les voies, mettent en lumière les problèmes, proposent des solutions, des actions et des lois. Cette liste est non-exhaustive et la France est peuplée d’acteurs du numérique responsable, plus ou moins connus. 

Cet article a pour but d’en recenser une grande partie pour créer des connexions et des points de contacts. N’hésitez pas également à soumettre d’autres associations actives sur ces sujets.

Digital for the Planet

Digital for the Planet est une association entièrement dédiée au numérique responsable. Celle-ci intervient particulièrement au niveau législatif et propose des lois pour faire avancer le futur vers un numérique plus responsable. Internationale, l’association est présente à Paris, Berlin, New York et Cape Town, pour être au plus près des besoins. 

Leurs combats se répartissent sur trois types de pollution numérique : environnementale, sociale et sociétale. L’association a pour but de sensibiliser les citoyens à des gestes responsables et lutte également pour une fabrication plus durable et éthique de nos appareils.

En savoir plus sur Digital for the Planet

HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée)

HOP est une association spécialisée dans la lutte contre l’obsolescence programmée. Pratique répandue, l’obsolescence programmée a pour autant été interdite en France dès 2015. L’association travaille à sensibiliser les citoyens à ce sujet, à améliorer les lois émises et à pousser les fabricants à produire des appareils plus durables.

L’association est à la base de plusieurs plaintes émises contre des vendeurs d’appareils comme Apple et Google. Elle est aussi à l’initiative de la plateforme produitsdurables.fr qui vise à mettre en avant des appareils qui durent, pour déprogrammer l’obsolescence.

En savoir plus sur HOP

Les Designers Éthiques

L’association des Designers Éthiques est engagée sur la conception responsable et durable de services numériques, mais pas que. Le collectif a pour but d’échanger et de sensibiliser autour du design de l’attention, de la captation des données, de l’inclusivité ou encore de l’impact environnemental des conceptions.

L’association a sorti en ce début d’année un guide d’éco conception numérique à destination des designers. Active depuis 2016, elle organise chaque année un festival de conférences dédiées à la conception responsable : Ethics by Design. 

En savoir plus sur les Designers Éthiques

INR (Institut Numérique Responsable)

L’Institut Numérique Responsable est une association s’engageant sur trois enjeux du numérique responsable : 

  • La réduction de l’empreinte économique, sociale et environnementale du numérique (Green IT, Fair IT…)
  • La capacité du numérique à réduire l’empreinte de l’humanité (IT for Green, Tech for Good)
  • La création de valeur durable ou l’innovation responsable via le numérique pour réussir l’e-inclusion de tous.

L’INR a pour objectif de sensibiliser le plus grand nombre sur ces sujets et notamment à accompagner des acteurs privés et gouvernementaux dans leur transition vers un numérique plus responsable. Composée de chercheurs, scientifiques, enseignants ou autres acteurs publics et privés, elle est aussi un think tank (groupe de réflexion) qui émet des solutions pour avancer : charte NR, label NR, MOOC…

En savoir plus sur l’INR

NNR (Nantes Numérique Responsable)

Nantes Numérique Responsable (NNR) est une association basée à Nantes, et a été propulsée par l’INR. Elle agit localement pour sensibiliser et rassembler les acteurs individuels du bassin nantais. Elle intervient au sein d’écoles et d’événements au travers d’ateliers ou de conférences. Les actions de sensibilisation sont portées à la fois autour de la conception responsable de services numériques que de l’usage du numérique.

L’initiative Bretagne Numérique Responsable (BNR) est aussi en cours de lancement.

En savoir plus sur NNR

Le Collectif Conception Numérique Responsable

Le collectif, formé d’acteurs publics et privés, d’ingénieurs et concepteurs de logiciels, prône une conception plus durable des services numériques. Le collectif se base sur 4 valeurs appliquées dans la conception : 

  • La transparence et la lutte contre le greenwashing
  • L’acceptation de la diversité et l’inclusion
  • L’ouverture des conceptions et outils (principe d’open source)
  • La responsabilité individuelle et collective autour de la conception de services numériques

Ils sont notamment à la base de l’outil de mesure d’éco-conception EcoIndex et de la check-list d’écoconception web.

En savoir plus sur le collectif CNR

La Fing (Fondation Internet Nouvelle Génération)

La Fing est un think tank (groupe de réflexion) créé dans les années 2000 et qui “porte la voix d’un numérique ouvert, humain et durable”. La fondation a pour but d’explorer et de concevoir des alternatives au numérique actuel. 

Le think tank est actif sur les sujets de protection de la vie privée, de l’intelligence collective, de la durabilité des innovations… Elle travaille en collaboration avec les territoires et les acteurs privés. Toutes les productions et recherches de la Fing sont disponibles en open source.

En savoir plus sur la Fing

L’association Point de M.I.R

L’association Point de M.I.R s’intéresse principalement aux impacts environnementaux du numérique. À travers différentes interventions et ateliers, l’association a pour but de sensibiliser tout le public et notamment les jeunes. Elle est en effet très active sur les sujets d’enseignement du numérique responsable et de la sobriété, essayant ainsi de faire bouger les lignes.

Elle a été à l’origine de plusieurs outils, notamment une mallette physique utilisée pour comprendre la fabrication d’un smartphone. Ces outils permettent à chacun de comprendre les impacts initiés à différents stades du numérique.

En savoir plus sur Point de M.I.R

AGIT (Alliance Green IT)

L’alliance Green IT regroupe les professionnels engagés pour un numérique responsable. L’association a pour but de diffuser les bonnes pratiques au sein des différents métiers intervenant dans le numérique. Ses sujets principaux sont l’écoconception web, l’obsolescence programmée, la performance des data centers… Elle est notamment à l’origine du baromètre Green IT, outil qui permet d’évaluer la maturité d’un organisme dans sa démarche Green IT.

Elle est engagée dans la lutte contre le greenwashing et accompagne également les acteurs privés et publics dans leur transition vers un numérique plus responsable. Internationale, l’association a aussi une antenne au Québec. 

En savoir plus sur l’AGIT

Association ACIAH

Attention particulière à l’association ACIAH qui, de sa petite échelle, fait bouger les lignes. Située à Châteaubriant, entre Nantes et Angers, l’association se bat pour un numérique plus accessible et inclusif. L’association intervient sous forme d’ateliers ou de formations dans les entreprises pour sensibiliser à l’accessibilité numérique. Son plus gros travail reste l’accompagnement des personnes dans leur accès au numérique. C’est le cas notamment des personnes en situation de handicap ou des personnes âgées.

L’association est notamment à l’origine d’outils pour faciliter l’accès au numérique aux personnes mal ou non voyantes. C’est le cas de leurs clés USB permettant la mise en place d’un système de lecture d’écran au sein d’un ordinateur.

En savoir plus sur l’association ACIAH

A propos de l'auteur

Alizée Colin

Fondatrice & rédactrice

UX/UI designeuse en devenir, j’aspire à recentrer le web et ses outils dans un objectif de bien commun, tant bien environnemental que social. Nous sommes dans une ère où nous nous devons de réinventer notre manière de concevoir et de communiquer. Le numérique responsable en fait partie. Changeons les choses.

Voir tous les articles