L’éco-conception web n’est pas qu’une démarche écologique. En effet, un site éco-conçu est premièrement bénéfique pour la planète mais il l’est aussi à son concepteur et ses utilisateurs. Une conception réfléchie d’un site amène automatiquement à des avantages en terme de légèreté, ou de lisibilité. Voyons de plus près ces avantages

Les avantages de l’éco-conception web pour vous :

Le coût

Oui, même si dans l’inconscient collectif, plus écologique est égal à plus cher, ce n’est pas le cas pour les sites web. Pourquoi ? Car l’essence même d’un site éco-conçu réside dans sa frugalité et sa simplicité. Plus un site internet est simple dans sa conception et léger dans son contenu, plus celui-ci sera peu polluant. Aussi, plus un site est simple, moins il est coûteux. C’est en enlevant des pages non-essentielles ou des animations superflues que le site sera moins énergivore et moins coûteux. En conclusion, opter pour une éco-conception pour son site revient à en diminuer les coûts.

Légèreté et “mobile-friendly”

Deuxième avantage qui découle de l’éco-conception web, la performance du site. Comme évoquée précédemment, la base de l’éco-conception réside dans la simplicité du site. Celle-ci n’est pas que bénéfique au niveau du coût mais aussi sur la performance. Plus un site web est simple, plus il est léger et plus il est, logiquement, rapide au chargement. La légèreté du site va être utile notamment lorsqu’un utilisateur visite le site sur son smartphone. Avec une connexion parfois moyenne voire mauvaise, les sites légers ont l’avantage de se charger rapidement sur smartphone. Ainsi, le site est consultable par un maximum d’utilisateur, il contribue à l’aspect mobile-friendly.

Un avantage pour le SEO

Liée à la légèreté, la rapidité de chargement des pages est l’une des premières choses évaluées par les outils SEO. Elle a son importance dans l’expérience utilisateur et c’est pourquoi Google et ses confrères la chérissent. Nous ne sommes pas sans savoir que la conception d’un site a un poids dans sa performance SEO. Aussi, comme expliqué précédemment, un site web éco-conçu est, de fait, léger et rapide au chargement. Eco-concevoir son site est donc bénéfique pour se placer dans les premières pages de recherche.

Durant une conférence, Romain Petiot de l’agence I Have a Green a exposé les résultats d’un site éco-conçu. En effet, après la refonte du site de la Sape connectée, celui-ci voit des améliorations de l’ordre de -88% pour le poids des pages et -95% de temps de chargement. De quoi convaincre les plus sceptiques.

Une meilleure lisibilité et navigation

Au vu des éléments complexes retirés lors de la conception responsable d’un site, celui-ci peut s’avérer plus lisible et compréhensible par ses utilisateurs. Des éléments superflus peuvent rompre la bonne lecture de l’utilisateur. Un site éco-conçu est réfléchi en amont pour garder les éléments les plus importants, l’utilisateur va donc automatiquement trouver ce qu’il veut plus rapidement. Un bon point pour l’expérience utilisateur.

Une meilleure expérience utilisateur : la rapidité

Un des points marquant dès les premiers instants une expérience utilisateur, est le chargement du site. Nous l’avons déjà expliqué auparavant, cette rapidité est aussi utile pour l’utilisateur. Dans une époque où la navigation web se fait de plus en plus sur smartphone, un bon temps de chargement permet une navigation fluide. Mauvaise connexion Internet, temps de l’utilisateur limité… Un site web rapide est important pour une meilleure expérience utilisateur.

Que diminue-t-on avec un site éco-conçu ?

C’est quand même pour elle que nous faisons tout ce travail. Lorsque l’on dit qu’un site pollue, on parle de tout le CO2 généré par celui-ci. Ce CO2 provient de l’énergie nécessaire au fonctionnement des serveurs et des appareils sur lesquels le site est consulté. Nous pouvons aussi prendre en compte les appareils nécessaires à la conception du site (ordinateurs qui ont servi lors du webdesign, du développement…). Plus un site est profond et contient des éléments complexes, plus celui-ci va demander de l’énergie pour l’afficher. Ainsi, un site éco-conçu a pour but de réduire drastiquement l’énergie nécessaire et donc la pollution créée pour cette énergie. 

Quelques chiffres

Si nous reprenons l’exemple de la refonte du site de la Sape Connectée, Romain Petiot y expose les résultats de : 

  •  -55 % d’émission de gaz à effet de serre estimé
  •  -36 % en consommation d’électricité

Multipliés par des centaines ou des millions de visites, ces chiffres pèsent. En 2018, le numérique représentait 3,7 % des gaz à effet de serre mondiaux et 4,2 % de la consommation mondiale d’énergie primaire. Rentrer dans une démarche d’éco-conception web a pour but de faire diminuer cet impact environnemental désastreux. Si nous continuons ainsi, en 2040, le numérique pourrait être à l’origine de 6,7 % des gaz à effet de serre en France.

A propos de l'auteur

Alizée Colin

Fondatrice & auteure

Etudiante dans le secteur du numérique, j’aspire à recentrer le web et ses outils dans un objectif de bien commun, tant bien environnemental que social. Nous sommes dans une ère où nous nous devons de réinventer notre manière de concevoir et de communiquer. Le numérique responsable en fait partie. Alors, changeons les choses !

Voir tous les articles